R Aliser Une Analyse De Vue De Nicolas Minassian

La rédaction d'un article avec exemple

Il faut marquer qu'à l'acceptation de la décision définitive sur l'opportunité du début du financement du projet, l'investisseur prend en considération non seulement les paramètres comptés selon les méthodes examinées de l'efficacité de sa réalisation. La signification de principe a le compte de tels facteurs, comme le degré de la conformité du projet de la stratégie totale du développement de l'entreprise; l'influence de la réalisation du projet sur la formation de l'image favorable de l'entreprise aux yeux de l'administration régionale et la population; la possibilité de l'augmentation de la part contrôlée du marché etc.

Il faut rappeler que selon la situation en vigueur selon au compte des investissements à long terme, les dépenses n'augmentant pas le coût des moyens principaux, se subdivisent dans le compte sur les dépenses, et non prévu aux comptes généraux de devis les constructions.

Ensuite on voudrait introduire la notion des dépenses capitalisées et non capitalisées : les dépenses capitalisées – les dépenses pour l'achat ou la création des moyens principaux, qui contribuent à l'extrait du bénéfice pendant quelques exercices, non capitalisé – les dépenses pour l'achat ou la création des moyens principaux, qui contribuent à l'extrait du bénéfice pendant une période. À la définition de la composition des dépenses capitalisées insérées dans le coût initial des moyens principaux, il faut partir par principe les corrélations des revenus de l'exercice avec les dépenses.

Si les projets Et seraient examinés est isolé, chacun d'eux doit être approuvé. Cependant, si les projets sont alternatifs, le choix n'est pas évident, car le projet. Et a une importance plus haut NPV, par contre le projet est plus préférable selon les paramètres PI et IRR.

Ce fait n'est pas passible du doute que l'influence essentielle sur la faisabilité financière et l'efficacité du projet d'investissements donnent les procès inflationnistes, l'incertitude et le risque. C'est pourquoi il est très important de prendre en considération ces facteurs à l'estimation des investissements aux actifs immobilisés. Pour cela dans les comptes on introduit de divers coefficients corrigeant. Aussi à plusieurs entreprises pour la décision de ce problème utilisent les méthodes : des estimations expertes (à la base des opinions des spécialistes on définit une moyenne estimation intégrale du risque le projet, la méthode de l'augmentation du prix sur le risque (qu'équivalentement l'augmentation de la norme et désigne le durcissement des exigences de l'investisseur vers l'efficacité le projet, ou la méthode de l'élimination des facteurs, qui peuvent amener aux conséquences indésirables (la gestion du risque : l'enseignement du personnel, l'augmentation de la sécurité du fonctionnement de l'entreprise, la diversification des débouchés, l'autoassurance et d'autres mesures).

Il faut marquer que si NPV> 0, cet indice est plus grand 1, et vice versa, i.e. le paramètre donné ne dit rien du nouveau projet sur l'efficacité, et le prendre à titre du critère principal on ne peut pas (lui possède les manques inhérent au paramètre spécifique). C'est pourquoi il est tout à fait évident que l'on peut ne pas l'utiliser en général.

On peut définir la méthode des annuités à titre d'un important paramètre seulement en cas de divers délais de l'exploitation des projets, car dans les autres cas il amène aux mêmes résultats que la méthode de la définition NP

Il est nécessaire d'ajouter aussi que, sans regarder la corrélation marquée entre les paramètres NPV, IRR et PI, à l'estimation des projets alternatifs d'investissements apparaissent les problèmes du choix du critère. La raison principale se trouve dans ce que NPV est un paramètre absolu, et PI et IRR – relatif.

Les capitalisations sont passibles ces dépenses, qui sont dirigées sur la garantie et l'augmentation de l'efficacité de l'exploitation des moyens principaux, produit après leur acquisition, mais avant l'exploitation directe.

Donc, la norme intérieure du rendement (les synonymes – la norme intérieure de la rentabilité, le taux de profit intérieur) – la norme, tournant au zéro la valeur du revenu propre escompté. Elle reflète le montant du revenu dans le compte par unité des investissements mis dans la réalisation du projet :